Mercredi 9 mai 2012 3 09 /05 /Mai /2012 17:21

Labometre.jpeg

Alors que l'investiture du nouveau Président arrive à grand pas, il est bien de rappeler quelques grands chantiers numériques qui attendent le nouveau gouvernement. Le bilan du précédent quinquennat est paradoxale et parfois Schizophrénique. En effet, la création du CNNum, le plan France Numérique 2012, puis 2020, les déclarations de bonnes intentions, la loi Hadopi, le débat sur l'identité et la fiscalité numérique, laissent à penser que le gouvernement avait pris à bras le corps cette mutation technologique et sociologique. La réalité est tout autre, en présentant systématiquement Internet comme un danger, en braquant les internautes, en laissant se diffuser la parole de Nadine Morano, en choisissant Eric Besson comme ministre, en présentant des lois obsolètes et liberticides, le bilan au final est mitigé voir catastrophique. Ce gouvernement semble avoir plus Twitté qu'agit.

FP.jpg

C'est Fleur Pellerin qui fut en charge du dossier numérique dans l'équipe de campagne de François Hollande et qui sera peut être responsable de ce dossier. Après des déclarations polémiques, histoire d'installer son Buzz de notoriété, elle a sous le coude des réponses encore floues sur des dossiers brûlants. Le premier est réellement le nouveau modèle économique proposé en payement des œuvres numériques ainsi que le droit y affairant. Hadopi ne fonctionne pas et surtout ne résout rien, car elle ne permet pas d'enrichir les auteurs tout juste a protéger l'industrie phonographique. Pour résumer, les fans de Didier Barbelivien et de FRANK MICHAEL peuvent télécharger tranquillement. Il faut donc ouvrir un vrai débat pour comprendre qui crée, qui diffuse et qui consulte avec à chaque fois les flux financiers. Ce serait aussi l'occasion de réformer la SACEM qui perçoit tant et qui redistribue si peu.

BessonTwitte.jpg

L'autre thème d'envergure, qui sera vital pour notre économie, est le déploiement du Très Haut Débit (<100 Mo). Si le plan France Numérique 2020 était sérieux et ambitieux il n'était pas financé et bizarrement extrêmement conciliant avec Bouygues SFR et Orange. Comme c'est étrange, en apportant à peine 20% du financement ils toucheraient 100% des bénéfices. Là encore l'arcep devra avoir une présidence plus neutre. Voilà donc ce qui attend le nouveau gouvernement, la communauté numérique est très vigilante mais aussi pleine d'idées et prête à faire avancer les choses si la parole lui est donnée. Attendons de voir qui sera le ministre en charge du dossier ou si comme le préconise très judicieusement Benoît Tabaka, secrétaire général du CNNum, que cette mission soit éclatée entre tous les ministères.

 

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/les-chantiers-numeriques-qui-attendent-francois-hollande_293628.html?p=2

Par eric Leguay - Publié dans : Actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Mai 2012
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Images Aléatoires

  • Insolite116
  • Rouge08
  • Rouge07
  • 14Article-03
  • Insolite135
  • 2Article-02
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés